Une révolution pacifique est en marche avec la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte

Ce mercredi, le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte a été adopté définitivement.

Cette loi ambitieuse a pour objectif de permettre à la France de rentrer pleinement dans la révolution écologique en renforçant son indépendance énergétique, en baissant ses émissions de gaz à effets de serre et de donner à tous les français les outils pour accélérer la croissance verte. Mais, elle a aussi pour ambition de ne plus opposer l’écologie et l’économie et de mettre fin à l’idée simpliste de l’écologie ne peut être que punitive.

C’est donc un tout nouveau mode de réflexion et de fonctionnement qui s’ouvre devant nous, une révision totale des schémas économiques, mais aussi sociaux et démocratiques.

Petit rappel des grandes lignes de cette loi :

  • Rendre les bâtiments et les logements économes en énergie ;
  • Donner la priorité aux transports propres ;
  • Viser l’objectif « zéro gaspillage » ;
  • Faire monter en puissance les énergies renouvelables ;
  • Lutter contre la précarité énergétique.

Loin des conflits partisans, la Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Ségolène Royal, a cherché à chaque moment le consensus en trouvant des solutions d’équilibre permettant de respecter les bonnes idées de tout bord allant dans le sens de cette réforme.

Vue sur Romagnat et ses vignes - crédits A.C.

Vue sur Romagnat et ses vignes – crédits A.C.

Cette adoption est donc l’aboutissement de plus d’un an de travail des équipes du ministère de l’Écologie mais aussi des parlementaires pour aboutir à une loi qui soit à la fois technique et opérationnel touchant l’ensemble de nos concitoyens.

Concrètement, cette loi a été anticipée notamment par l’appel à projet « Territoires à énergie positive  » qui a été un énorme succès. En effet, plus de 500 collectivités locales ont candidaté entraînant la signature de 209 conventions signées (150 territoires et 16 millions d’habitants concernés).

La transition écologique touche donc la vie quotidienne de chacun que ce soit avec les véhicules électriques, la fin des sacs plastiques non réutilisable dès 2016, la rénovation thermique des logements, etc.

J’espère que l’adoption de cette loi verra sur le terrain un volontarisme et une co-construction accrus, des collectivités et de la population, pour inventer l’avenir vert de notre pays. Nous pourrions faire de la France le moteur de l’Europe environnementale et un exemple pour la COP 21 en décembre prochain.

Les territoires Puydomois en marche dans la transition énergétique sont récompensés par le Ministère de l’Ecologie

Je me félicite que lundi 9 février, 9 territoires auvergnats dont 4 Puydomois aient été récompensés parmi les 212 collectivités locales sélectionnées par le Ministère de l’Ecologie, suite à l’appel à projet « Territoires à énergie positive pour la croissance verte » (528 collectivités locales y avaient répondu).

Ces projets soutenus sont de trois types : les territoires à énergie positive pour la croissance verte ; ceux à énergie positive en devenir et les contrats locaux de transition énergétique. Les  collectivités locales Puydomoises récompensées par leur engagement en faveur de l’environnement sont:

  • le Syndicat Mixte du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne (projet: « Vers l’autonomie énergétique sur le Parc des Volcans d’Auvergne »),
  • la Ville de Clermont-Ferrand (projet: « Saint-Jacques Plus »),
  • Clermont-Communauté (projet: « Clermont Communauté : Baisser les consommations énergétiques dans l’habitat »),
  • la communauté de commune du Haut-Livradois (projet: « Communauté de communes du Haut-Livradois »)
  • le Conseil général du Puy-de-Dôme (projet: « Collectivités, Puydomois, Entreprises, ensemble pour un Puy-de-Dôme plus durable »)

Les engagements de nos collectivités locales sélectionnées sont donc pour la plupart en faveur du logement à travers l’isolation des bâtiments, une mesure de gauche tant écologique que sociale pour lutter contre la précarité énergétique de bon nombre de nos concitoyens.

En effet, l’engagement de nos collectivités en faveur de l’environnement est dans la droite ligne de la volonté gouvernementale d’agir contre le réchauffement climatique.

Cette récompense est bienvenue dans la période de doute et d’interrogation actuelle sur le travail effectué par les collectivités – et notamment celles gérées par la Gauche. Cela rappelle si besoin en était que la Gauche agit tous les jours pour le bien-être des Puydomois.

Carte des territoires à énergie positive pour la croissance verte - Crédits: Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie

Carte des territoires à énergie positive pour la croissance verte – Crédits: Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie

Pour en savoir plus: http://www.developpement-durable.gouv.fr/La-transition-energetique-en.html