106ème commémoration de l’assassinat de Jean Jaurès

Comme chaque année, les socialistes commémorent l’assassinat de Jean Jaurès. Je n’ai malheureusement pas pu me rendre au square de la Jeune Résistance à Clermont-Ferrand, pour cela.

Cette commémoration permet de saluer la mémoire d’un homme qui a lutté toute sa vie pour l’union de la gauche, permettant de nombreuses avancées sociales pour les ouvriers.

La commémoration salue également le fervent républicain, l’humaniste, dont la parole serait bien utile dans ces temps troubles.

Nous commémorons aussi un pacifiste luttant contre le nationalisme, dont le combat pour la paix lui a d’ailleurs couté la vie à la veille du début de la Première Guerre mondiale. Au vue de l’actualité mondiale, il se serait, à coup sûr, mobilisé contre le génocide des Ouïghours par le gouvernement chinois, comme il s’était élevé contre le génocide arménien mené par l’empire ottoman entre 1894 et 1896.

Jaurès PS 2020

En sa mémoire et en celles des nombreux militants de gauche, qui se battent depuis des décennies, il est urgent de créer un rassemblement de la gauche du 21ème siècle sur des bases socialistes fortes. Ce rassemblement ne doit pas rester de façade pour la présidentielle, élection qui rend fou. L’union sur des idées et des combats qui nous rassemblent – et non pas comme certains le souhaitent actuellement derrière une personne ou un parti soit disant providentiel – est impérative.

J’en terminerai, en invitant les citoyens de gauche, à soutenir le journal L’Humanité, crée par Jean Jaurès. Ce journal n’est pas toujours tendre avec les socialistes, mais avec sa liberté, permet de se remettre en cause et a aussi parfois un rôle de lanceur d’alerte, important pour le bon fonctionnement de notre démocratie. Pour le soutenir, vous pouvez vous abonner, l’acheter occasionnellement ou souscrire pour un bon de soutien du journal et de la Fête de l’Humanité annulée cette année.