Élections départementales: esprit du 11 janvier es-tu là ?

A quelques jours du premier tour des élections départementales, les sondages et les médias semblent avoir déjà fait leur choix, avec le FN grand vainqueur. Cette petite musique que l’on donne à écouter aux citoyens ainsi que le défaitisme de certains politiques nationaux ne peut que motiver les électeurs à aller à la pêche ce dimanche.

Pourquoi se déplacer pour une élection déjà jouée d’avance et pour laquelle bien souvent les électeurs ne savent pas à quoi elle sert ?

L’esprit du 11 janvier a mis en exergue la solidarité, l’ouverture sur les autres, l’esprit républicain des français et surtout la lutte contre le défaitisme. Mais ce soubresaut n’a pas été assez fort pour endiguer le repli sur soi et le défaitisme ambiant alors même que de nombreux pays nous prennent encore pour exemple.

Dans ces conditions, le FN ne pourra qu’en profiter malgré les nombreux candidat-e-s qui prouvent que ce parti n’a jamais été un parti républicain et ne le sera jamais.

Ces candidat-e-s du F-Haine sont à l’image des idées de leur parti :
Prenons l’exemple du candidat FN dans l’Yonne qui s’attaque à Christiane Taubira, Ministre de la Justice : « Comment savoir où Taubira est passé ? Suivre les bananes » ou encore celui dans l’Ardèche qui en légende d’une photo sur Facebook de croix gammée trouve bon de dire « Marine, tu es la réincarnation d’Hitler. Toi, tu vas nettoyer la France, on compte sur toi ! »

En Auvergne, nous sommes aussi bien pourvus en candidat-e-s très irrespectueux. Prenons l’exemple d’un candidat dans l’Allier mis en examen pour détention et diffusion d’images pédopornographiques ou encore celui présenté sur le canton d’Aubière, condamné pour violences et injures raciales il n’y a même pas un an pour avoir voulu renverser un homme noir avec sa voiture. On peut encore évoquer ce candidat dans l’Allier qui se dit victime du lobbying judéo-maçonnique qui empêche sa carrière de chanteur de décoller.

Mais les responsables du FN Auvergnat ne sont pas en reste en abusant de la faiblesse de deux personnes âgées (dont une atteinte de cécité) qui sont candidates titulaires à leur insu. On pourra évoquer encore en Haute-Loire les candidatures FN qui sont une histoire de famille : pas moins de sept membres d’une même famille candidats sur des cantons différents ! Ainsi, sur presque la moitié des cantons de Haute-Loire, le FN est représenté par une même famille.

Au-delà des personnes, il faut s’intéresser à leur programme. Mais nous ne pouvons même pas évoquer un programme départemental, il n’en existe pas. Le FN ne s’intéresse pas aux propositions qui concernent le département. Il a choisi de ne parler que du contexte national et de sujets dont le Département n’a pas la charge. D’ailleurs leurs matériels électorales (tracts, affiches) ne change que très rarement, la règle étant les mêmes documents sur l’ensemble de la France, sans visage pour les affiches ou alors avec le portrait de Marine Le Pen pour les professions de fois. Un électeur du Nord recevra donc les mêmes propositions qu’un électeur du Puy-de-Dôme alors que ce sont des départements avec des problématiques totalement différentes. Où sont la proximité et la prise en compte des réalités de chaque territoire proposées par cette élection si les candidats ne se montrent même pas et ne proposent pas des solutions locales ?

Photos de gauche prise dans le Nord  et photos de droite prise à Romagnat. Deux exemples de candidats fantômes mêmes sur les affiches. Crédits photos : A.C et B.M

Photos de gauche prise dans le Nord et photos de droite prise à Romagnat. Deux exemples de candidats fantômes mêmes sur les affiches. Crédits photos : A.C et B.M

Qu’on se le dise, le vote contestataire d’une politique nationale aura des conséquences bien réelles dans nos vies dans nos départements, dans nos quartiers (ex: accompagnement des personnes âgées). Les habitants vivant dans les villes gérées par le FN depuis tout juste un an peuvent en témoigner :
• Augmentation des indemnités d’élus
• Suppression des aides à la restauration scolaire pour les enfants des familles pauvres
• Suppression de l’accueil péri-scolaire pour les enfants de chômeurs
• Fermeture de centre social
• Suppression des subventions aux associations en particulier celles d’aides aux plus démunis, de défense des droits de l’homme.
• Refus de commémoration de l’abolition de l’esclavage
• Changement de nom de rue par des noms de criminels de guerre

Ces quelques mesures, non exhaustives et adoptées en l’espace d’une seule année par ces maires, laissent présager de très mauvaises choses au niveau des départements voir des conséquences graves pour les citoyens que ce soit notamment pour les plus jeunes, les personnes handicapées ou les personnes âgées si le Front National avait des élus départementaux.

C’est pourquoi, dimanche 23 mars, il faut se mobiliser non pas juste parce que le FN n’est pas la solution mais bien pour défendre un ensemble d’actions menées depuis des années par le CG. Elles sont concrètes et touchent tous les Puydômois :
– la gratuité des livres pour les collégiens,
– la tarification sociale de la cantine au collège, qui permet à une famille de payer plus ou moins cher la cantine selon ses revenus, luttant donc pour que plus aucuns enfants ne mange pas à midi pour des raisons financières
– le projet d’inscription de la Chaine des Puys et de la Faille de la Limagne au patrimoine mondial de l’UNESCO,
– la plateforme AGRILOCAL 63,qui a été créer pour faciliter le commerce local et notamment pour fournir les cantines des collèges en produits locaux.
– COCON 63, qui a été créé pour aider à l’isolation des combles des bâtiments publics pour réduire la facture énergétique qui devient parfois une fracture énergétique

Nous avons un département qui accompagne efficacement sa population vers l’autonomie qu’elle soit scolaire, professionnelle, associative ou personnelle. Nous avons un département qui accompagne efficacement tout au long de notre vie.

Mobilisons-nous pour garder ces acquis et continuer à s’adapter aux nouvelles demandes des habitants telles que le maintien à domicile, la transition énergétique et le retour à une consommation locale.

Campagne du Ministère de l'Intérieur pour les élections départementales 2015 - Crédits photos : Ministère de l'Intérieur

Campagne du Ministère de l’Intérieur pour les élections départementales 2015 – Crédits photos : Ministère de l’Intérieur

Publicités

Les territoires Puydomois en marche dans la transition énergétique sont récompensés par le Ministère de l’Ecologie

Je me félicite que lundi 9 février, 9 territoires auvergnats dont 4 Puydomois aient été récompensés parmi les 212 collectivités locales sélectionnées par le Ministère de l’Ecologie, suite à l’appel à projet « Territoires à énergie positive pour la croissance verte » (528 collectivités locales y avaient répondu).

Ces projets soutenus sont de trois types : les territoires à énergie positive pour la croissance verte ; ceux à énergie positive en devenir et les contrats locaux de transition énergétique. Les  collectivités locales Puydomoises récompensées par leur engagement en faveur de l’environnement sont:

  • le Syndicat Mixte du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne (projet: « Vers l’autonomie énergétique sur le Parc des Volcans d’Auvergne »),
  • la Ville de Clermont-Ferrand (projet: « Saint-Jacques Plus »),
  • Clermont-Communauté (projet: « Clermont Communauté : Baisser les consommations énergétiques dans l’habitat »),
  • la communauté de commune du Haut-Livradois (projet: « Communauté de communes du Haut-Livradois »)
  • le Conseil général du Puy-de-Dôme (projet: « Collectivités, Puydomois, Entreprises, ensemble pour un Puy-de-Dôme plus durable »)

Les engagements de nos collectivités locales sélectionnées sont donc pour la plupart en faveur du logement à travers l’isolation des bâtiments, une mesure de gauche tant écologique que sociale pour lutter contre la précarité énergétique de bon nombre de nos concitoyens.

En effet, l’engagement de nos collectivités en faveur de l’environnement est dans la droite ligne de la volonté gouvernementale d’agir contre le réchauffement climatique.

Cette récompense est bienvenue dans la période de doute et d’interrogation actuelle sur le travail effectué par les collectivités – et notamment celles gérées par la Gauche. Cela rappelle si besoin en était que la Gauche agit tous les jours pour le bien-être des Puydomois.

Carte des territoires à énergie positive pour la croissance verte - Crédits: Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie

Carte des territoires à énergie positive pour la croissance verte – Crédits: Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie

Pour en savoir plus: http://www.developpement-durable.gouv.fr/La-transition-energetique-en.html

Inscription sur les listes électorales: Voter c’est décider pour votre avenir !

Il ne vous reste plus que quelques jours pour vous inscrire sur les listes électorales dans votre commune ou sur internet et ainsi pouvoir voter aux élections départementales et régionales en 2015 !

Alors, pourquoi s’inscrire avant le 31 décembre 2014 ?
Les élections départementales et régionales de 2015 offrent aux citoyens l’occasion de désigner, au suffrage universel direct, leurs représentants qui agiront en leur nom pendant 5 ans, au Conseil Départemental et au Conseil Régional.
Même si voter n’est pas obligatoire, c’est un devoir civique individuel et collectif.
En effet, de nombreux français sont mort pour pouvoir voter : en 1789 pour les hommes et seulement depuis soixante-dix ans pour les femmes. Et n’oublions pas qu’il y a encore certains pays où la population n’a pas ce droit et se bat pour l’obtenir. L’exemple de la Tunisie est le plus récent et le plus réussi d’un peuple qui s’est battu pour avoir des hommes et femmes élu-es démocratiquement.

Crédits photos A.C.

Crédits photos A.C.

Pourquoi voter en 2015 ?
Selon les personnes qui seront élues, les actions de votre département et de votre région seront réorientées et auront donc un impact sur votre vie quotidienne.

Reprenons ensemble les champs d’actions de ces collectivités :

– Voter pour les élections départementales, c’est voter pour une collectivité qui vous accompagne tout au long de votre vie que ce soit par l’action sociale (petite enfance, handicap, personnes âgées, gestion du RSA), l’éducation (construction/entretien des collèges), l’aménagement du territoire (notamment en milieu rural mais aussi les routes départementales), la culture (bibliothèques, archives, musées départementaux, protection du patrimoine) et l’économie (partagé avec d’autres collectivités).

– Voter pour les élections régionales, c’est voter pour une collectivité chef de file en matière économique (aides et incitations au développement d’entreprises sur le territoire) et d’aménagement du territoire. Mais elle a aussi pour compétences principales l’éducation (construction/entretien des lycées), la formation professionnelle (continue ou initiale, apprentissage) et les transports ferroviaires, notamment les TER. La Région peut aussi intervenir sur la protection du patrimoine, la gestion des réserves naturelles régionales, la mise en œuvre d’un plan régional pour la qualité de l’air et l’aménagement numérique du territoire.

 

Concrètement qu’ont fait le Département du Puy-de-Dôme et la Région Auvergne qui vous touchent tous les jours?

Pour le Département, c’est par exemple :

– la gratuité des livres pour les collégiens,
la tarification sociale de la cantine au collège,
– le projet d’inscription de la Chaine des Puys et de la Faille de la Limagne au patrimoine mondial de l’UNESCO,
– la plateforme AGRILOCAL 63,
COCON 63,
– création d’aires de covoiturages,
– gestion de l’entretien des routes…

chainedespuys-failledelimagne.com

chainedespuys-failledelimagne.com

Pour la Région, c’est par exemple :

– La carte Jeunes Nouveau Monde,
– la gratuité des livres scolaires pour les lycéens,
– l’Aérocampus,
– les opérations NEW DEAL pour attirer des entreprises et des employés en Auvergne,
– le soutien aux entreprises de l’économie sociale et solidaire (ex : Librairie Les Volcans),
– des investissements importants dans les lycées et projets

New Deal d'Auvergne Nouveau Monde

New Deal d’Auvergne Nouveau Monde

Une commémoration du Centenaire de la Grande Guerre importante pour les Français

Commémoration du 11 novembre au Monument aux Morts de Romagnat - Crédits A.C.

Commémoration du 11 novembre au Monument aux Morts de Romagnat – Crédits A.C.

Comme chaque année, j’ai participé aujourd’hui, 11 novembre, à la commémoration de l’armistice de la Première Guerre Mondiale, à Romagnat.

Nombreux enfants aux commémorations du 11novembre - Monument aux Morts de Romagnat - crédits A.C.

Des enfants aux commémorations du 11novembre – Monument aux Morts de Romagnat – crédits A.C.

 Cette année, elle avait un parfum particulier pour les participants, beaucoup plus nombreux que d’habitude pour les commémorations de la République Française. En effet, cette commémoration a lieu lors de la première année du Centenaire de la Grande Guerre, année de lancement de quatre ans de commémorations fortes autour de la Premier Guerre Mondiale.

Les Romagnatois-es se sont déplacé-es nombreux-ses et en famille pour cette commémoration qui, depuis le début de l’année, a été fortement suivie et a intéressé les familles puydômoises et françaises.

Cet intérêt pour les commémorations de la Grande Guerre a commencé notamment par la participation de tous à une « Grande collecte 1914-1918 » organisée en novembre 2013 auprès des particuliers. Celle-ci a été lancée pour récupérer les traces et objets des français ayant participé de près ou de loin à la Première Guerre Mondiale. Ces documents sont récupérés ou numérisés par les Archives Départementales des Conseils généraux afin de pouvoir ensuite témoigner dans les années à venir sur cette guerre totale et atroce qui fit entrer complètement la France dans le XXème siècle.

Cette première année de commémoration du Centenaire de la Grande Guerre est une véritable réussite. Elle a permis aux Français de se replonger dans leurs histoires personnelles mais surtout de se rassembler autour de l’Histoire. Cette journée se termine d’ailleurs par l’inauguration de l’« Anneau de la Mémoire » dans le Nord-Pas-de-Calais par le Président de la République. Ce mémorial porte les noms, sans distinction de nationalité ou de religion, de 579.606 soldats tombés dans la région, qu’ils soient français, britanniques, allemands, etc. ou même népalais. C’est un véritable symbole d’unité, réunissant des soldats de toutes origines dans une « fraternité posthume ».

Cette inauguration est un véritable message dans la période actuelle, où cent ans après, des conflits refont surface en Europe de l’Est et où les extrêmes se font de plus en plus pressants. Nous devons, plus que jamais, nous rappeler les leçons de cette guerre mais aussi de la Seconde Guerre Mondiale car, comme François Hollande le dit en ce jour de commémoration, « s’il y a pu y avoir une deuxième guerre, il peut en avoir une troisième ».

Mon déplacement à l’Elysée : rencontre avec B. POIGNANT, conseiller du Président de la République

B. Poignant et A. Courtalhac à l'Elysée - crédits B.M.

B. Poignant et A. Courtalhac à l’Elysée – crédits B.M.

Vendredi en fin de matinée, au lendemain de l’allocution du Président de la République, j’avais rendez-vous au Palais de l’Elysée avec Bernard POIGNANT, conseiller de François Hollande. Accompagné de mon camarade et ami Baptiste MENARD, secrétaire de section de Templeuve dans le Nord, nous avons pu échanger longuement avec lui.

Dans un premier temps, cette rencontre a été l’occasion d’évoquer la situation de nos territoires respectifs et leurs spécificités tant politiques, économiques ou sociales. Il y avait de sa part une véritable volonté d’avoir un retour du terrain sur les réformes effectuées et en cours mais aussi sur le ressenti de la population locale sur ces réformes.

Nous avons dans un second temps échanger autour des tribunes que l’on a écrites avec plusieurs camarades socialistes de toute la France et en particulier sur celle qui a fait le plus de bruit, tout en étant très appréciées : « Place à l’innovation démocratique: redonner confiance dans la parole et l’action publique ».

Cette dernière nous a permis d’échanger sur les dernières élections et notamment sur la demande importante des citoyens de faire de la politique autrement, plus participative et avec un paysage politique renouvelé qui doit s’appliquer dès les prochaines échéances électorales.

Cette rencontre avec Bernard POIGNANT a tenu toutes ses promesses ; elle nous a permis de rencontrer et d’échanger avec une personne accessible, à l’écoute et qui était fortement intéressée par ce que l’on a pu lui dire et remonter du terrain.