Clermont l’européenne a accueilli l’université d’été des Jeunes Européens France

Réflexion participative des JEF

Réflexion participative des JEF lors de l’UEJE 2018

J’ai eu la chance en tant que président des Jeunes Européens Auvergne d’accueillir pour mes deux ans de mandat, l’université d’été des Jeunes Européens France à Clermont-Fd du 13 au 16 septembre derniers.

Plus de cent dix jeunes, venus de toute la France et d’Europe se sont installés à Clermont-Ferrand pour discuter d’Europe durant un weekend.

Ce temps important de l’association a été l’occasion de préparer l’année à venir en termes de réunions statutaires interne (Conseil d’Administration, Assemblée Générale) mais surtout de mener, durant tout le weekend, une réflexion sur la campagne et les actions militantes que l’association portera pour encourager les citoyens à prendre part aux élections européennes qui s’ouvrent.

Ainsi une simulation de parlement européen a été organisée le vendredi matin avec une centaine de lycéens auvergnats (Puy-de-Dôme et Haute-Loire). Cette dernière labellisée consultation citoyenne par le Ministère des Affaires Etrangères leur a permis de réfléchir et échanger sur 5 thématiques :

  • Zéro déchet
  • Gaspillage alimentaire
  • Travailleurs détachés
  • Congés parentaux
  • La lutte contre l’abstention aux élections européennes
Simulation de Parlement Européen UEJE 2018

Simulation de Parlement européen avec une centaine de lycéens lors de l’UEJE 2018 – Crédits photo Lucas.T

Afin de faire découvrir notre territoire, une promenade européenne de la ville eu lieu dans l’après-midi permettant aussi d’appréhender l’aide de l’Europe dans notre quotidien.

L’université d’été fut inaugurée officiellement par une réception en mairie par Monsieur le Maire où il a rappelé son engagement européen. Enfin, le vendredi soir avait lieu à l’Ecole de droit une conférence inaugurale “Elections européennes 2019 : Une occasion unique de changer l’Europe avec des intervenants très différents dans leur domaines de compétences (Christopher Dembik, responsable de la recherche macroéconomique à SaxoBank Monde, Christine Bertrand, doyen de l’Ecole de droit et Jean-Paul Besset, ancien eurodéputé et ancien rédacteur en chef du journal Le Monde) permettant des échanges de grande qualité.

Allocution UEJE 2018

Allocution lors de l’ouverture de l’UEJE 2018 à l’hôtel de ville de Clermont-Fd – crédits photos T.B

De plus, la section locale des Jeunes Européens Auvergne a profité de l’organisation de cet événement national pour proposer en amont  des rencontres qui ont réuni de nombreuses personnes intéressées:

  • lundi 10 septembre un ciné-débat autour de la crise des réfugiés. Avec la projection du film ASTRAL puis des échanges avec Mme MOULIER, Maitre de conférences en droit public, et M. DUBOIS, Maire de Pessat-Villeneuve.
  • mardi 11 septembre un café-débat Europe et Education, en partenariat avec le Centre d’Information Europe Direct Clermont Puy-de-Dôme qui a permis de nombreux échanges avec M. SUQUET, Délégué académique aux relations internationales et européennes, et Mme GUY-QUINT, ancienne députée européenne.
  • Mercredi 12 septembre une dégustation de fromages européens pour voir la diversité des produits existant au-delà des simples produits mondialement connus

Pour conclure, je suis très fier que notre section locale ait pu accueillir cet événement. C’est une formidable reconnaissance pour le travail des bénévoles auvergnats mené depuis deux ans pour relancer la section locale et rendre accessible l’Europe à tous. Enfin, c’est aussi la preuve qu’un travail conséquent a être réalisé pour bénéficier d’un soutien de chaque instant de nombreux partenaires et en particulier les collectivités locales.

Soirée lors de l'UEJE 2018

Photo souvenir lors de la soirée de l’UEJE 2018

 

 

Publicités

Bolloré-Sarkozy : La censure politique des Guignols de l’Info?

Ce qui couvait déjà depuis de plusieurs mois au sein de Canal + vient d’être dévoilé au grand jour : une reprise politique de la ligne éditoriale de la chaine télévisée.

Vincent Bolloré et son grand ami Nicolas Sarkozy, ne supportent pas les critiques, les opposants et l’humour quand c’est à leurs dépens.

Il souhaite redevenir Président de la République par tous les moyens. Il fait la course folle après le FN en étant parfois plus extrême qu’eux. Il s’attaque maintenant à la liberté d’expression en faisant jouer ses réseaux de copinage.

Le 11 janvier est bien loin, le jour où Nicolas Sarkozy était un fervent défenseur de la liberté d’expression, du droit de rire de tout le monde, et où il cherchait à récupérer ces évènements tragiques.

Maintenant, il passe à l’offensive et veut museler Les Guignols de l’Info. Oui, ils agacent par leur irrévérence envers le pouvoir et notamment V. Bolloré et N. Sarkozy.

Crédits photos : Les Guignols de l'Info (Canal +)

Crédits photos : Les Guignols de l’Info (Canal +)

Derrière cette déprogrammation des Guignols, se cache une véritable volonté de censure ; après TF1 et Le Figaro qui lui sont affidé, il veut Canal. Après les Guignols de l’Info, se sera peut-être au tour du Petit Journal lui aussi irrévérencieux envers les politiques.

Le FN de la famille Le Pen menace souvent de la censure les médias quand ils arriveront au pouvoir. Ils ont déjà commencé à maltraiter la presse quand on voit certains dirigeants ou militants molester et frapper des équipes de Canal +. Ceci n’étonne malheureusement plus mais que la droite de N. Sarkozy cherche à les censurer par la force de l’argent, tout en défendant la liberté d’expression et des médias, est proprement scandaleux.

 Si le conseil d’administration prend la décision de déprogrammer Les Guignols de l’Info aujourd’hui, ça serait une honte que, quelques jours après la mort du créateur du programme, M. Alain DE GREEF, on mette fin à plus de 25 ans et 1500 numéros de cette émission satirique.

Espérons que la forte mobilisation citoyenne (pétition citoyenne) mais aussi de personnes politiques de gauche comme de droite puisse faire reculer le clan Bolloré-Sarkozy dans son extrémisation droitière et maintenir une émission drôle et satirique en ces temps troubles où les libertés sont attaquées.