Bonne année 2015 !

L’exercice des vœux est quelque chose de périlleux car on énonce des espérances, on évoque le monde tel qu’on aimerait.

Les vœux sont aussi un moment où on croit en l’avenir et où on veut partager du temps avec des personnes qui nous sont chers et qu’on ne voit malheureusement pas assez souvent dans l’année.

L’année 2014 a été difficile, compliquée pour beaucoup entre le chômage et l’exclusion, et plus généralement de défiance envers le système français (le fameux French Bashing). Mais cela a quand même été une année pleine d’espérance montrant que la France a un avenir. Pour cela, il faut se réinventer totalement dans un monde qui change tout les jours. En effet, la France, ce pays de 65 millions d’habitants, est un ensemble de forces vives qui ne demandent qu’à s’exprimer et faire rayonner la France dans le monde entier. Je pense par exemple aux deux Prix Nobel obtenus par des français cette année, mais aussi à des entreprises françaises comme celles de la French Tech.

Et c’est là le paradoxe : au moment où la France brillait au niveau international, grâce à nos forces vives, nous, Français, nous dénigrions. Et pourtant, au même moment, de nombreux français faisaient le choix de prendre leur destin en main en entreprenant. Je pense, par exemple, au niveau local, aux salariés des Volcans à Clermont-Ferrand qui ont repris leur entreprise en SCOP. Mais je pense aussi à mes amis Nicolas Ayrald et Yannick Jouve qui avait un projet fou : créer une entreprise d’importation d’huile d’olive portugaise bio pour contribuer au changement entrepris par les Français – manger plus sainement avec des produits de qualité. Ces deux exemples – parmi tant d’autres – ont été possible grâce au soutien de certains acteurs locaux mais surtout grâce aux pouvoirs publics que ce soit l’Etat, avec notamment la French Tech et bien d’autres dispositifs, mais aussi les collectivités territoriales, et notamment le Conseil Général et Conseil Régional d’Auvergne (par exemple Auvergne Nouveau Monde).

Mon souhait pour l’année 2015 ? Que nous arrêtions d’être défaitistes, et que nous tentions par tous les moyens à réaliser nos rêves, malgré les obstacles. Le Gouvernement réforme le pays qui est depuis trop longtemps tétaniser à tout changement. Le changement dans le monde est en marche, il nous faut donc être à l’initiative.

Et nous le serons cette année autour de la plus grande problématique du siècle : le changement climatique. En effet, en décembre 2015, la conférence mondiale sur le Climat aura lieu à Paris. Elle sera décisive pour lutter contre le réchauffement planétaire. Lors de ses voeux hier soir, François Hollande a d’ailleurs rappelé la nécessité d’être très attentifs et de ne pas louper le coche, salutaire pour notre Planète.

Si nous relevons la tête, nous verrons que la France a toujours vécu et vit encore de ses diversités. C’est sa force et non pas le repli sur soi comme beaucoup peuvent le penser, ni le racisme prôné par l’extrême droite, cette extrême droite qui ne parie que sur le désespoir des français quitte à travestir la réalité.

Enfin, concernant les politiques, je souhaite qu’en 2015, l’innovation démocratique – que je prône depuis plusieurs mois – puisse prendre tout son sens : le renouvellement, le non cumul, la politique des valeurs et des idées (demandé en 2014 par les français), à l’inverse de la « peoplisation » des hommes et femmes politiques.

Sur ces quelques mots d’espérance, je vous souhaite à tous et toutes une bonne année 2015, pleine de réussite et de santé. Je formule ici un seul vœu : que nous soyons collectivement et individuellement fiers d’être français, européens et citoyens du monde !

FEU SAINT CLOUD 2013 - escalepade - CC BY-NC-SA 2.0

FEU SAINT CLOUD 2013 – escalepade – CC BY-NC-SA 2.0

Inscription sur les listes électorales: Voter c’est décider pour votre avenir !

Il ne vous reste plus que quelques jours pour vous inscrire sur les listes électorales dans votre commune ou sur internet et ainsi pouvoir voter aux élections départementales et régionales en 2015 !

Alors, pourquoi s’inscrire avant le 31 décembre 2014 ?
Les élections départementales et régionales de 2015 offrent aux citoyens l’occasion de désigner, au suffrage universel direct, leurs représentants qui agiront en leur nom pendant 6 ans, au Conseil Départemental et au Conseil Régional.
Même si voter n’est pas obligatoire, c’est un devoir civique individuel et collectif.
En effet, de nombreux français sont mort pour pouvoir voter : en 1789 pour les hommes et seulement depuis soixante-dix ans pour les femmes. Et n’oublions pas qu’il y a encore certains pays où la population n’a pas ce droit et se bat pour l’obtenir. L’exemple de la Tunisie est le plus récent et le plus réussi d’un peuple qui s’est battu pour avoir des hommes et femmes élu-es démocratiquement.

Crédits photos A.C.

Crédits photos A.C.

Pourquoi voter en 2015 ?
Selon les personnes qui seront élues, les actions de votre département et de votre région seront réorientées et auront donc un impact sur votre vie quotidienne.

Reprenons ensemble les champs d’actions de ces collectivités :

– Voter pour les élections départementales, c’est voter pour une collectivité qui vous accompagne tout au long de votre vie que ce soit par l’action sociale (petite enfance, handicap, personnes âgées, gestion du RSA), l’éducation (construction/entretien des collèges), l’aménagement du territoire (notamment en milieu rural mais aussi les routes départementales), la culture (bibliothèques, archives, musées départementaux, protection du patrimoine) et l’économie (partagé avec d’autres collectivités).

– Voter pour les élections régionales, c’est voter pour une collectivité chef de file en matière économique (aides et incitations au développement d’entreprises sur le territoire) et d’aménagement du territoire. Mais elle a aussi pour compétences principales l’éducation (construction/entretien des lycées), la formation professionnelle (continue ou initiale, apprentissage) et les transports ferroviaires, notamment les TER. La Région peut aussi intervenir sur la protection du patrimoine, la gestion des réserves naturelles régionales, la mise en œuvre d’un plan régional pour la qualité de l’air et l’aménagement numérique du territoire.

 

Concrètement qu’ont fait le Département du Puy-de-Dôme et la Région Auvergne qui vous touchent tous les jours?

Pour le Département, c’est par exemple :

– la gratuité des livres pour les collégiens,
la tarification sociale de la cantine au collège,
– le projet d’inscription de la Chaine des Puys et de la Faille de la Limagne au patrimoine mondial de l’UNESCO,
– la plateforme AGRILOCAL 63,
COCON 63,
– création d’aires de covoiturages,
– gestion de l’entretien des routes…

chainedespuys-failledelimagne.com

chainedespuys-failledelimagne.com

Pour la Région, c’est par exemple :

– La carte Jeunes Nouveau Monde,
– la gratuité des livres scolaires pour les lycéens,
– l’Aérocampus,
– les opérations NEW DEAL pour attirer des entreprises et des employés en Auvergne,
– le soutien aux entreprises de l’économie sociale et solidaire (ex : Librairie Les Volcans),
– des investissements importants dans les lycées et projets

New Deal d'Auvergne Nouveau Monde

New Deal d’Auvergne Nouveau Monde