Trois questions à Nicolas AYRALD, co-fondateur et co-gérant de la société RABELOS

Lors de mon « trois questions à » de ce mois-ci, j’ai souhaité vous présenter mon ami Nicolas  AYRALD, co-fondateur et co-gérant de la société RABELOS. Outre, la saison estivale propice à l’utilisation d’huile d’olive (ce que propose l’entreprise de Nicolas), ce choix d’interview revêt une importance pour moi car j’ai soutenu le projet dès le départ. Bonne lecture !

  • Nicolas, tu es co-fondateur et co-gérant de l’entreprise RABELOS. Peux-tu nous parler de tes produits?

Tout d’abord, je souhaite bien mettre en avant notre ligne directrice pour nos produits : ils sont bio et portugais. Mais, l’élément le plus important à mes yeux est la provenance transparente, une origine claire et unique. J’insiste sur cet élément car bien souvent on ne connait pas la provenance des matières premières que l’on achète (simplement inconnue ou multiple).
Donc, nous proposons aujourd’hui plusieurs produits d’huile d’olive, positionnés sur des segments de distribution différents :
– Une marque très haut de gamme « RABELOS », distribuée dans certaine épiceries fines, points de vente bio et plusieurs restaurants étoilés de la région. L’objectif de cette marque est de faire découvrir qu’avec la même variété d’olive, il peut y avoir un goût totalement différent selon la période de récolte des olives.
– Une marque premium sous la marque « ORIGEM » (qui veut dire origine), distribuée dans des magasins de grande distribution d’Auvergne, Rhône-Alpes et Ile de France. L’objectif est de montrer qu’il est possible de faire une huile d’olive avec des olives de la même origine et cela en toute transparence. (Nous faisons partie des rares sur le marché à proposer une huile d’origine unique.)
En plus de l’huile d’olive, nous proposons aussi du vinaigre de vin.
Nous souhaitons à l’avenir élargir notre gamme, suite à la demande forte des consommateurs en termes de produits bio dont la provenance est clairement identifiée.

Nicolas Ayrald et Yannick Jouve co-gérant avec les produits Rabelos - Crédits Photos Rabelos

Nicolas Ayrald et Yannick Jouve, co-gérants avec les produits Rabelos – Crédits Photos Rabelos

  • J’ai pu voir les différentes étapes par lesquelles vous êtes passés pour créer votre entreprise. Trouves-tu qu’aujourd’hui, l’entrepreneuriat est suffisamment encouragé et soutenu en France et particulièrement en Auvergne ?

Oui, pour moi l’entrepreneuriat est suffisamment encouragé, en Auvergne tout particulièrement.
En créant notre entreprise, mes associés et moi-même avons pu constater le super travail qui est réalisé, en bonne intelligence et dans une véritable complémentarité, entre les organismes afin d’accompagner au mieux les porteurs de projets.
Pour notre part, nous avons été fortement soutenus par Auvergne Active, l’Agence Régionale de Développement des Territoires (ARDTA), l’Espace Info Jeunes, le Pôle Entrepreneuriat Etudiant Auvergne et la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Auvergne. Nous avons pu participer aux différents concours mis en place par certains de ces organismes. Primés à plusieurs reprises (Prix Etudiant Entrepreneur , Auverboost et le Concours Talents du BGE), cela nous a réellement permis de mettre en route notre projet d’entreprise.

Présentation de l'huile d'olive bio Rabelos - Crédits Photos Rabelos

Présentation de l’huile d’olive bio Rabelos – Crédits Photos Rabelos

  • Cela fait maintenant plus d’un an que vous avez lancé RABELOS avec tes associés. La marque a pris visiblement son envol. Quel bilan en tires-tu que ce soit sur le plan personnel et professionnel ?

D’un point de vue professionnel, j’en tire un bilan très satisfaisant : on est très content d’avoir lancé RABELOS, dont le développement rapide dépasse toutes nos attentes. Mais maintenant le challenge et objectif est de nous installer durablement en structurant l’entreprise afin de la pérenniser et continuer son développement.
D’un point de vue personnel, le lancement de notre entreprise a été très enrichissant pour moi. En effet, cela m’a permis une plus grande ouverture d’esprit. Créer son entreprise oblige aussi à ne jamais se reposer sur ses lauriers et toujours se remettre en question pour être à la pointe. Seule ombre au tableau : nous ne comptons pas nos heures et sommes donc peu disponibles pour nos proches.

Vous souhaitez dénicher les huiles d’olive Rabelos ?
Cliquez sur ce lien pour voir la liste des marchés où ils sont présents et où ils auront le plaisir de vous conseiller :
http://www.rabelos.fr/category/venez-nous-rencontrer/
Publicités

Centenaire du génocide arménien: la mémoire et la mobilisation contre le négationnisme de l’Histoire

logo du CCAF mission 2015 - Crédits photos http://2015.ccaf.info/

logo du CCAF mission 2015 – Crédits photos http://2015.ccaf.info/

La semaine de commémoration qui s’ouvre est l’aboutissement d’un long travail. En effet, le 24 avril de l’année dernière a été une répétition générale avant le centenaire du génocide arménien. A Clermont-Ferrand, une plaque mémorielle avait été installée dans le square de la place des Vignerons permettant d’avoir un lieu de commémoration identifié dans la ville, une première victoire importante pour ce centenaire.

Je ne pourrai pas être présent aux côtés des Arméniens et des Français d’origine arménienne comme je le suis chaque année. Par ce texte, je tiens quand même à porter cette cause. C’est essentiel de les soutenir quand on sait la souffrance qu’endurent les familles face au négationnisme turc et l’énergie qu’elles mettent pour qu’enfin ce crime horrible soit reconnu.

Ces commémorations du centenaire auront non seulement pour objectif de rendre hommage aux arméniens assassinés mais aussi de créer les conditions pour un avenir pacifié entre les Arméniens et l’État turc basé sur la reconnaissance de ce crime abominable, la justice pour le peuple arménien et la sécurité pour l’Arménie.

Fosse commune d'arméniens assassinés - Crédits photos : Comité de Défense de la Cause Arménienne / www.cdca.asso.fr

Fosse commune d’arméniens assassinés – Crédits photos : Comité de Défense de la Cause Arménienne / http://www.cdca.asso.fr

De nombreux turcs prennent parti dans ce sens depuis longtemps malgré les pressions et condamnations, sans parler des nombreux pays qui ont reconnu ce génocide officiellement. La France l’a fait dès 2001, à travers une loi courte mais claire, adoptée par l’ensemble de la classe politique qui explicite que « La France reconnait publiquement le génocide arménien de 1915 ». Ce week-end, le Pape a pris parti pour la reconnaissance de ce génocide, à moins d’une semaine des commémorations. Très médiatique, cela a eu le mérite de remettre au centre ce centenaire que la Turquie souhaite étouffer.

Et enfin, hier 15 avril, le Parlement Européen, a adopté une résolution sur la reconnaissance du génocide arménien. Cette résolution demande à la Turquie de le reconnaitre rapidement en se saisissant de l’occasion du centenaire du génocide pour aller jusqu’au bout du travail de mémoire.

La voie de la vérité est souvent dure à prendre. Seulement si elle est prise, ça ne sera pas que pour le bien du peuple arménien mais aussi pour la pacification des relations, entre ces deux peuples.

La Turquie doit prendre enfin ses responsabilités et ne peut plus passer sous silence l’assassinat de plus d’un million et demi de personnes car arménienne. Comme avait pu le dire au moment de ce massacre Jean Jaurès, « l’Humanité ne peut dormir avec dans sa cave le cadavre d’un peuple assassiné ».

Ma position n’est pas une position des « pour » face aux « contre » mais une position humaniste, d’un citoyen-monde qui n’accepte pas que le devoir de mémoire et de vérité puisse se faire dans ce coin du monde quand il a été possible relativement rapidement en Europe (Seconde Guerre Mondiale) ou en Afrique (Rwanda) par exemple. Cela permettra, dans ces temps trouble où l’histoire a tendance à se répéter avec sa vague d’intolérance, de rappeler les risques que le monde court par aveuglement.

Cette semaine de commémoration du génocide sera donc très importante et très fournie pour expliquer cette période de l’Histoire sombre.

Arméniens pendus par les militaires turcs - Crédits photos : Comité de Défense de la Cause Arménienne / www.cdca.asso.fr

Arméniens pendus par les militaires turcs – Crédits photos : Comité de Défense de la Cause Arménienne / http://www.cdca.asso.fr

C’est pourquoi, je vous invite aux événements que l’association Rencontres et Culture Arménienne Région Auvergne organisent (programme ci-dessous). Mais je vous invite surtout à être présents nombreux le 24 avril à Clermont-Ferrand quand, au même moment, la République Française, représentée par notre Président François Hollande, sera au côté des arméniens à Erevan.

 

Programme des temps forts consacrés à une semaine de commémoration pour le centenaire :

 – Conférence débat à la fédération le jeudi 16 avril à 19 h en présence du Sénateur Maire Philippe KALTENBACH ;

Inauguration d’une exposition à l’Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand, le samedi 18 avril 2015 à 11 heures en présence de Monsieur Olivier BIANCHI, maire de Clermont-Ferrand ;

Concert de la Chrorale GOMIDAS le dimanche 19 avril à 17 h à la Chapelle des Cordeliers ;

Conférence sur l’histoire et la négation de ce génocide le mardi 21 mars à 19 h à la salle Conchon à Clermont-Ferrand ;

Diffusion du film « The Cut » au cinéma le Rio de Clermont-Fd, le jeudi 21 avril 2015 à 19 h ;

Vendredi 24 avril 2015 (journée internationale de commémoration) : défilé silencieux au départ de la place de Jaude à partir de 16 h vers la Place des Vignerons pour l’inauguration à 17 h d’une plaque commémorative au Génocide.

Les territoires Puydomois en marche dans la transition énergétique sont récompensés par le Ministère de l’Ecologie

Je me félicite que lundi 9 février, 9 territoires auvergnats dont 4 Puydomois aient été récompensés parmi les 212 collectivités locales sélectionnées par le Ministère de l’Ecologie, suite à l’appel à projet « Territoires à énergie positive pour la croissance verte » (528 collectivités locales y avaient répondu).

Ces projets soutenus sont de trois types : les territoires à énergie positive pour la croissance verte ; ceux à énergie positive en devenir et les contrats locaux de transition énergétique. Les  collectivités locales Puydomoises récompensées par leur engagement en faveur de l’environnement sont:

  • le Syndicat Mixte du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne (projet: « Vers l’autonomie énergétique sur le Parc des Volcans d’Auvergne »),
  • la Ville de Clermont-Ferrand (projet: « Saint-Jacques Plus »),
  • Clermont-Communauté (projet: « Clermont Communauté : Baisser les consommations énergétiques dans l’habitat »),
  • la communauté de commune du Haut-Livradois (projet: « Communauté de communes du Haut-Livradois »)
  • le Conseil général du Puy-de-Dôme (projet: « Collectivités, Puydomois, Entreprises, ensemble pour un Puy-de-Dôme plus durable »)

Les engagements de nos collectivités locales sélectionnées sont donc pour la plupart en faveur du logement à travers l’isolation des bâtiments, une mesure de gauche tant écologique que sociale pour lutter contre la précarité énergétique de bon nombre de nos concitoyens.

En effet, l’engagement de nos collectivités en faveur de l’environnement est dans la droite ligne de la volonté gouvernementale d’agir contre le réchauffement climatique.

Cette récompense est bienvenue dans la période de doute et d’interrogation actuelle sur le travail effectué par les collectivités – et notamment celles gérées par la Gauche. Cela rappelle si besoin en était que la Gauche agit tous les jours pour le bien-être des Puydomois.

Carte des territoires à énergie positive pour la croissance verte - Crédits: Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie

Carte des territoires à énergie positive pour la croissance verte – Crédits: Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie

Pour en savoir plus: http://www.developpement-durable.gouv.fr/La-transition-energetique-en.html

Je suis Charlie, nous sommes la France !

Marche Républicaine rue Montlosier suite aux attentats de Paris - Crédit photo A.C.

Marche Républicaine rue Montlosier suite aux attentats de Paris – Crédit photo A.C.

La semaine dernière a été très particulière; elle restera en mémoire toute ma vie.

Particulière d’abord par cet attentat effroyable de Charlie Hebdo où des terroristes ont assassiné 10 personnes (Charb, Cabu, Wolinski, Honoré, Tignous, Elsa Cayat, Bernard Maris, Frédéric Boisseau, Mustapha Ourrad et le clermontois Michel Renaud). Effroyable aussi avec les lâches assassinats de 3 policiers (Clarissa Jean-Philippe, Ahmed Merabet et Franck Brinsolaro) et ensuite de 4 personnes de confession juive (Philippe Braham, Yohan Cohen, Yoav Hattab, François-Michel Saada)  dans la prise d’otage de l’hyper Casher.

Pourquoi ces 17 exécutions abominables ? La réponse est simple : parce que des journalistes satiriques ont exercés leur métier, et donc leur liberté d’expression, parce que des policiers ont exercé leurs missions de tranquillité et de sécurité publique ou parce que les personnes qui faisaient leurs courses dans ce magasin étaient juives. A travers ces différents assassinats, c’est les valeurs de la France qui ont été attaquées, celle que ces journalistes et policiers ont défendu jusqu’à leur dernier souffle. Cette France qu’ils aimaient tant.

Mais je n’oublie pas, Lassana Bathily, jeune malien venu en France pour étudier et travailler. Il a caché des otages du magasin et s’est échappé pour aider les forces de police à intervenir. Ce jeune homme, qui a fait sa demande de naturalisation française et qui défend déjà toutes les valeurs de notre pays, a été héroïque car  sans lui la liste des morts aurait été plus longue.

Particulière aussi de part le sursaut républicain, avec la forte mobilisation des Français depuis plusieurs jours. C’est grâce à eux que le terme peuple a pris tout son sens. En effet, dès le jour de l’attentat, des rassemblements citoyens spontanés se sont organisés dans toute la France. Ceux de dimanche sont et resteront historiques.

Historique de part leurs nombres, avec plus de quatre millions de personnes dans les rues dont  deux millions sur Paris – mais aussi des milliers de personnes dans le monde entier !

Historique de part le nombre de chef d’Etat et de gouvernement présent, plus de 40 dont de nombreux européens montrant bien là qu’il existe bien une Europe solidaire.

La mobilisation s’est organisée en hommage aux 17 victimes mais aussi et surtout contre le terrorisme, contre l’obscurantisme, contre toutes les stigmatisations et amalgames. Les Français étaient dans la rue pour réaffirmer cela et défendre nos valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité, ils étaient dans la rue pour montrer que nous n’avions pas peur et que la France était unie contre l’adversité.

Marche Républicaine place de Jaude suite aux attentats de Paris - Crédit photo A.C.

Marche Républicaine place de Jaude suite aux attentats de Paris – Crédit photo A.C.

Passé le temps du recueillement et de l’indignation nous devons révolutionner la France.

Aujourd’hui, tout reste à faire dans notre pays pour que ces attentats nous fassent avancer, pour qu’ils ressoudent la France et les Français autour de nos valeurs.

Cette révolution passe par plus de liberté, plus de vivre ensemble, plus de fraternité et moins d’amalgames, moins de racisme, moins d’individualisme.

C’est pourquoi, on ne peut que féliciter la très bonne gestion de la crise par le Président de la République F.Hollande, qui a été dans ce moment difficile à la hauteur en prônant l’unité nationale et le rassemblement de l’ensemble des républicains quand les terroristes espéraient la division et l’opposition entre les Français.

Et malgré les quelques personnes anti-républicaines qui ont cherché à diviser, à stigmatiser à opposer quitte à ne pas respecter le deuil national. Je parle bien-sûr du FN avec ses appels au retour de la peine de mort, à l’élection de Marine Le Pen ou à dire que l’immigration est la raison du terrorisme. Leurs députés, hier à l’Assemblée Nationale, ont été les seuls, au sein de l’hémicycle, à ne pas rendre hommage aux victimes.

Malgré cela nous pouvons espérer que le sursaut républicain des derniers jours ne soit pas sans lendemain et qu’il ne se limitera pas seulement a acheté Charlie Hebdo cette semaine. Nous devrons aussi lutter avec fermeté et détermination contre tout acte ou paroles anti-juif, anti-musulman  et toutes attaques envers la République car la haine, la barbarie, l’extrémisme et le racisme ne sont pas compatible avec la France.

Pour ma part, je suis heureux de la forte mobilisation en Auvergne et notamment à Clermont-Ferrand où des personnes diverses se sont réunies dépassant les clivages sociaux, professionnels, religieux ou politiques.

Je suis heureux aussi d’avoir vu la mobilisation de jeunes et de moins jeunes, pour défendre les valeurs de la République : Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité, Solidarité. Ces mêmes mots qui se sont retrouvés sur les affiches des rassemblements et dans la bouche de nombreux citoyens et en particulier de jeunes.

Marche Républicaine suite aux attentats de Paris (rue du Clos-Four au siège de La Montagne) - Crédit photo A.C.

Marche Républicaine suite aux attentats de Paris (rue du Clos-Four au siège de La Montagne) – Crédit photo A.C.

Inscription sur les listes électorales: Voter c’est décider pour votre avenir !

Il ne vous reste plus que quelques jours pour vous inscrire sur les listes électorales dans votre commune ou sur internet et ainsi pouvoir voter aux élections départementales et régionales en 2015 !

Alors, pourquoi s’inscrire avant le 31 décembre 2014 ?
Les élections départementales et régionales de 2015 offrent aux citoyens l’occasion de désigner, au suffrage universel direct, leurs représentants qui agiront en leur nom pendant 5 ans, au Conseil Départemental et au Conseil Régional.
Même si voter n’est pas obligatoire, c’est un devoir civique individuel et collectif.
En effet, de nombreux français sont mort pour pouvoir voter : en 1789 pour les hommes et seulement depuis soixante-dix ans pour les femmes. Et n’oublions pas qu’il y a encore certains pays où la population n’a pas ce droit et se bat pour l’obtenir. L’exemple de la Tunisie est le plus récent et le plus réussi d’un peuple qui s’est battu pour avoir des hommes et femmes élu-es démocratiquement.

Crédits photos A.C.

Crédits photos A.C.

Pourquoi voter en 2015 ?
Selon les personnes qui seront élues, les actions de votre département et de votre région seront réorientées et auront donc un impact sur votre vie quotidienne.

Reprenons ensemble les champs d’actions de ces collectivités :

– Voter pour les élections départementales, c’est voter pour une collectivité qui vous accompagne tout au long de votre vie que ce soit par l’action sociale (petite enfance, handicap, personnes âgées, gestion du RSA), l’éducation (construction/entretien des collèges), l’aménagement du territoire (notamment en milieu rural mais aussi les routes départementales), la culture (bibliothèques, archives, musées départementaux, protection du patrimoine) et l’économie (partagé avec d’autres collectivités).

– Voter pour les élections régionales, c’est voter pour une collectivité chef de file en matière économique (aides et incitations au développement d’entreprises sur le territoire) et d’aménagement du territoire. Mais elle a aussi pour compétences principales l’éducation (construction/entretien des lycées), la formation professionnelle (continue ou initiale, apprentissage) et les transports ferroviaires, notamment les TER. La Région peut aussi intervenir sur la protection du patrimoine, la gestion des réserves naturelles régionales, la mise en œuvre d’un plan régional pour la qualité de l’air et l’aménagement numérique du territoire.

 

Concrètement qu’ont fait le Département du Puy-de-Dôme et la Région Auvergne qui vous touchent tous les jours?

Pour le Département, c’est par exemple :

– la gratuité des livres pour les collégiens,
la tarification sociale de la cantine au collège,
– le projet d’inscription de la Chaine des Puys et de la Faille de la Limagne au patrimoine mondial de l’UNESCO,
– la plateforme AGRILOCAL 63,
COCON 63,
– création d’aires de covoiturages,
– gestion de l’entretien des routes…

chainedespuys-failledelimagne.com

chainedespuys-failledelimagne.com

Pour la Région, c’est par exemple :

– La carte Jeunes Nouveau Monde,
– la gratuité des livres scolaires pour les lycéens,
– l’Aérocampus,
– les opérations NEW DEAL pour attirer des entreprises et des employés en Auvergne,
– le soutien aux entreprises de l’économie sociale et solidaire (ex : Librairie Les Volcans),
– des investissements importants dans les lycées et projets

New Deal d'Auvergne Nouveau Monde

New Deal d’Auvergne Nouveau Monde