Retour sur la conférence avec le Consul Général d’Allemagne

Il y a un mois, j’ai eu la chance, en tant que président des Jeunes Européens Auvergne, de participer à une conférence au lycée Jeanne d’Arc à Clermont-Fd.

Cette conférence, organisée dans le cadre de la semaine franco-allemande, avait pour invité spécial le Consul général d’Allemagne, SE Klaus Ranner.

Il a rappelé que les relations franco-allemandes sont essentielles pour les deux pays et sont un modèle de réconciliation pour de nombreux pays.

Il a aussi partagé son expertise et sa vision de cette période trouble dans laquelle se trouve le continent européen face aux différentes crises : économique, environnementale, sociale et humanitaire.

Lors des différents échanges, il est ressorti que l’euroscepticisme se développe dans l’ensemble de l’Europe alors que, depuis 60ans, la vie quotidienne des européens s’est améliorée grâce à l’UE. Le problème évoqué est le manque de vision politique, d’un vrai projet de vie entre européens, et, bien souvent, dû à un manque de communication autour des actions de l’UE (ex : encore dernièrement la fin du roaming pour la téléphonie, l’indemnisation des retards de trains SNCF…).

fb_img_1488219114326

Pour ma part, j’ai profité de ces échanges pour rappeler les activités et combats que nous portons aux Jeunes Européens, avec notamment la campagne pour un véritable service public de l’Information en Europe.

Enfin, on a pu constaté une envie d’Europe mais d’une autre Europe, plus intégrée, plus proche des citoyens, sortant des discours seulement économiques, une Europe forte et sérieuse qui pourra faire face ensemble au Brexit et à l’isolationnisme américain qui va entrainer une situation inédite dans le monde.

Cet échange, tant avec le Consul Général d’Allemagne qu’avec les lycéens et étudiants, a été très prolifique et, d’ailleurs, a permis de tisser des liens avec le Parlement Européen des Jeunes ou avec les étudiants franco-allemands avec qui nous avons organisé avant-hier un euro-quizz pour « mieux connaitre l’Europe des 28 ».

Publicités

REVUE DE PRESSE

Article de La Montagne « Parole de Militant » dans le dossier « Les élus socialistes boudent Hollande », 21 octobre 2016

Zoom sur l'encart "Parole de Militant" où j'ai pu donné mon avis

Zoom sur l’encart « Parole de Militant » où j’ai pu donné mon avis

L'article en entier

L’article en entier

Tournée Jeunesse à Clermont-Ferrand : un séminaire réussi !

Café-débat 2 - TJ JE - Crédits photo A.C

Café-débat 2 – TJ JE – Crédits photo A.C

Après la Tournée Jeunesse l’année dernière dans la capitale des Gaules, c’était à la section Auvergnate des Jeunes Européens – France d’accueillir, les 8 et 9 octobre 2016, à deux pas du plateau de Gergovie, l’ensemble des sections de la nouvelle grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Ce fut l’occasion de faire mieux connaître l’association de manière joviale et chaleureuse aux membres mais aussi aux citoyens !

Ce séminaire régional a été l’occasion de dynamiser la petite section auvergnate et de lancer véritablement son année militante.

Dès leur arrivée le samedi, les participants ont commencé par des formations détendues à travers trois ateliers : Europe pour les jeunes, militantisme – tour de table des activités et de la gestion de projet à venir.

Visite de la ferme Bellonte - TJ JE - Crédits photo A.C

Visite de la ferme Bellonte – TJ JE – Crédits photo A.C

S’en est suivi une visite de la ferme Bellonte à Saint-Nectaire, pour découvrir la fabrication du Saint-Nectaire et les différentes aides et règlementations européennes qui s’y appliquent pour aborder de manière concrète la relation Europe et agriculture.

Puis nous sommes redescendus à Clermont-Ferrand pour le café-débat sur  « le Brexit et ses conséquences » qui avait lieu en présence de Chloé Fabre (ancienne présidente des Jeunes Européens France), et Jean-Marin Serre (doyen de l’Ecole de Management de Clermont-Ferrand). Deux introductions qui ont très rapidement ouvert le débat sur de nombreuses questions et interactions tant dans les domaines économiques, sociaux et politiques qu’entrainerait une sortie dure ou plus douce de la Grande-Bretagne de l’Europe. La qualité des échanges a donné une bonne appréciation d’ensemble pour ce premier café-débat de l’année et a débouché sur des réflexions pour une Europe plus démocratique.

Café-débat - TJ JE - Crédits photo A.C

Café-débat – TJ JE – Crédits photo A.C

Le programme matinal du dimanche, était chargé, avec une action de rue au marché d’Aubière, plus grand marché dominical du Puy-de-Dôme, pour récolter les avis des Puydomois sur le Brexit.

Enfin, nous avons fait le bilan de la Tournée Jeunesse : très positif de la part de l’ensemble des membres des trois sections, autour d’un pique-nique fleurant bon le terroir.

Atelier formation EPJ - TJ JE - Crédits photo A.C

Atelier formation EPJ – TJ JE – Crédits photo A.C

Mon septembre européen

La question européenne est au cœur de mon activité associative du mois de septembre pour moi : université d’été des Jeunes Européens, forum des associations et mon élection à la tête des Jeunes Européens Auvergne.

Université d’été des Jeunes Européens

Le weekend du 10-11 septembre 2016, j’ai eu la chance de participer à l’université d’été des Jeunes Européens qui avait lieu à Angers. Le thème était « le numérique : un enjeu de croissance et de démocratie en Europe ? ». Au-delà d’être un sujet important de nos jours, il était aussi plein de sens étant donné que la ville d’Angers est labellisé FrenchTech pour son excellence en matière d’objets connectés depuis à peine un an. (Clermont-Ferrand vient de l’obtenir pour la thématique du numérique au service des mobilités).

Simulation du Parlement Européen

Simulation du Parlement Européen

Entre les ateliers, la simulation de Parlement Européen, le vote d’un texte sur « l’Europe et le numérique » et une réunion sur le cyber-espionnage, le weekend a été intense coté réflexions.

Enfin, en tant qu’administrateur national des Jeunes Européens, j’ai participé aux différentes réunions statutaires lors desquelles nous avons notamment renouvelé nos instances.

Je tire un bilan très positif de cette université, pour cette deuxième participation après celle de Marseille l’année dernière. Celle-ci a été une véritable source d’informations (sur le numérique et la façon qu’a l’Europe faire face à cet enjeu) tout en pouvant tisser des liens avec de nouveaux camarades et revoir la diaspora auvergnate qui est présente un peu partout dans les sections JE.

Par ailleurs, Hervé MORITZ, la cheville ouvrière du magazine des Jeunes Européens, « Le Taurillon », a fait un bilan de l’année pour le magazine et en particulier sur la réussite qu’a été la récolte de fonds grâce au crowdfunding Ulule qui a permis de lancer les travaux sur la refonte du site. Il a par ailleurs annoncé son départ du poste de rédacteur général du Taurillon.

Enfin, nous avons pu échanger avec les camarades de Rhône-Alpes sur la future Tournée Jeunesse qui aura lieu le 8 et 9 octobre et que nous aurons l’honneur d’accueillir à Clermont-Ferrand, autour des camarades issus de notre nouvelle région.

Président des Jeunes Européens Auvergne

Ce samedi 17 septembre, suite au forum des associations de la ville de Clermont-Ferrand où nous avons rencontré de nombreuses personnes, avait lieu  l’Assemblée Générale des Jeunes Européens Auvergne pour le renouvellement du bureau. A cette occasion, j’ai l’honneur d’avoir été élu Président à un moment charnière pour l’association.

Nouveau bureau des Jeunes Européens Auvergne : Pierre Pointillart (Secrétaire Général), Anthony Courtalhac (Président), Louis Mancheron (VP et ancien Président), Marie Bonhomme (Trésorière)

Nouveau bureau des Jeunes Européens Auvergne : Pierre Pointillart (Secrétaire Général), Anthony Courtalhac (Président), Louis Mancheron (VP et ancien Président), Marie Bonhomme (Trésorière)

En effet, l’association voit, en ce début d’année scolaire, un grand nombre de ses membres partir en Erasmus pour découvrir pendant plusieurs mois, d’autres cultures. Malgré ces absences qui, à n’en pas douter, feront revenir nos camarades avec une envie encore plus importante pour se battre pour l’idéal européen, je vais pouvoir m’appuyer sur une équipe solide.

Le calendrier des Jeunes Européens Auvergne va être intense lors des prochains mois. Nous aurons la chance

  • d’accueillir dès le 8 octobre prochain, la Tournée Jeunesse Auvergne-Rhône-Alpes qui aura pour thème « le Brexit et ses conséquences ».
  • de participer à l’université d’automne du Mouvement Européen et des Jeunes Européens à Strasbourg
  • de jouer un rôle à travers le dispositif « l’Europe à l’école » et lors des présidentielles pour défendre l’Europe, une autre Europe plus démocratique, plus intégrée et plus proche des citoyens qui répondra aux nombreux enjeux qui lui font face.

Nous vous attendons nombreux pour nous  rejoindre et vous engagez pour l’Europe !

Les Jeunes Européens, c’est quoi ?

Les Jeunes Européens – France rassemblent les jeunes désireux d’agir en faveur de la construction européenne et de mettre en œuvre une Europe fédérale. Leur action est fondée sur le pluralisme politique, la tolérance et l’ouverture.

Notre avenir ne peut se concevoir sans une Europe plus unie, plus démocratique et plus proche des citoyens.

Cette Europe ne peut se faire sans que les jeunes ne fassent entendre leur voix. Nous avons un rôle majeur à jouer dans la construction européenne : identité nationale et appartenance à l’Europe s’enrichissent mutuellement.

Les Jeunes Européens, c’est un lieu :

  • de débat sur l’avenir que notre génération veut donner à l’Europe.
  • d’informations où l’on apprend à mieux connaître notre environnement européen.
  • d’action, pour faire avancer des idées neuves, au-delà des clivages partisans, en militant pour une Europe des citoyens.

Patrimoine mondial de l’Unesco : La chaîne des Puys doit transformer l’essai

cropped-vue-sur-la-chaine-des-puys-photo-anthony.jpg

Après plusieurs semaines d’attente, avait lieu dimanche le traitement de la candidature de la Chaîne des Puys et de la Faille de Limagne au Patrimoine Mondial de l’UNESCO par le 40ème Comité du Patrimoine Mondial. Malgré l’actualité très tendue en Turquie (où avait lieu l’étude des dossiers), le comité a siégé malgré des débats écourtés pour examiner les différentes propositions qui lui ont été soumis.

Le dossier de la Chaine des Puys était mal engagé suite au nouveau rapport de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Celle-ci n’a pas voulu déjuger son premier diagnostic alors même que le Département du Puy-de-Dôme et l’Etat français avaient suivi ses recommandations pour améliorer le dossier. Un fort travail de lobbying de l’Etat français, auprès des différents membres du comité, a permis tout de même de franchir une nouvelle étape avec la reconnaissance du potentiel de valeur universelle du site présenté. Mais de la même manière que la « candidature Le Corbusier » (inscrite dimanche au bout du 3ème essai), la Chaîne des Puys doit encore améliorer son dossier avec un dernier travail additionnel concernant la gestion du site. Par ailleurs, les carrières actives, qui étaient inclues dans le site, ont fortement agité les débats des membres du comité et devront par conséquent être exclus du site de la Chaine des Puys et de la Faille de Limagne.

Pour la petite histoire, les auvergnats n’iront pas en vacances en Finlande au vu de la forte opposition de sa représentante au comité au dossier de la Chaine des Puys.

Cette décision de renvoi, prise dans la douleur et sûrement prise grâce à une diplomatie française très active, acte que le site de la Chaîne des Puys et de la Faille de Limagne pourra, si toutes les recommandations sont respectées, se voir inscrire au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Enfin, je souhaite féliciter l’ensemble des élus, agents du Département, citoyens, chercheurs et entreprises puydomoises qui se sont mobilisés pour permettre à cette candidature d’être renvoyée et non pas rejetée comme le souhaitait l’UICN.

Il est plus que jamais important de maintenir et accentuer le soutien de toute la population à cette candidature portée par le Département du Puy-de-Dôme depuis presque dix ans et qui a maintenant de forte chance d’aboutir pour partager notre patrimoine avec le monde entier et non plus le garder secrètement rien que pour nous.