Fin de vie : plus qu’un engagement de campagne, une loi de la République

Lors de sa campagne électorale, le candidat François Hollande avait pris un engagement sur la fin de vie, l’engagement 21 qui s’intitulait : « Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité. »

Débat sur l'euthanasie © Fotolia.com

Débat sur l’euthanasie © Fotolia.com

Cet engagement, après plus de trois ans de réflexions, de consultations et de travail, est enfin tenu avec la promulgation le 2 février 2016 de la loi créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie. Cette adoption par une large majorité de parlementaires n’a été possible que grâce à un véritable travail consensuel que le Président de la République François Hollande a souhaité.

En effet, la proposition de loi portée par les députés Claeys et Leonetti s’est basée sur tout un processus de travail par étapes et participatif auprès de différents acteurs, et cela à l’initiative du Président de la République. Ce dernier a dans un premier temps confié une mission sur la fin de vie confié au professeur Sicard dès juillet 2012. Suite à ses recommandations et toujours dans une volonté d’apaisement, le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) a été saisi pour réfléchir sur trois points : 1) la réforme des « directives anticipées », 2) les options pour rendre les derniers instants « plus dignes » et 3) l’assistance au suicide. Dans son rapport, le Comité avait recommandé dans un de ses avis, un débat public national sur ces questions liées à la fin de vie. Une « conférence de citoyens », constituée d’un groupe d’une vingtaine de personnes représentatives de la population française, a donc vu le jour. Après discussion et confrontation de personnalités d’horizons différents, choisies par le CCNE, cette conférence s’est prononcée favorablement au suicide assisté ainsi qu’à l’euthanasie dans certains cas.

Enfin, la Ministre de la Santé, Marisol Touraine a lancé une consultation de « l’ensemble des acteurs concernés » afin de préparer la loi sur la fin de vie du mieux possible pour éviter tout blocage.

La proposition de loi portée par le duo Claeys-Leonetti ne parle plus simplement du « laisser mourir » mais « d’aide à mourir ». Les droits des malades sont renforcés avec notamment les directives anticipées des patients, qui deviennent contraignantes pour les médecins, ou avec le droit de mourir paisiblement, sans souffrance. Ce droit à une mort paisible est rendu possible dans certaines conditions. Cela passe par une sédation profonde et continue jusqu’à la mort, à la demande de tout patient atteint d’une maladie incurable.

Enfin, dans cette volonté de développement des soins palliatifs, la proposition de loi a été complétée par le Gouvernement d’un nouveau plan triennal de développement des soins palliatifs, à hauteur de 190 millions d’euros.

Je me réjouis et salue donc l’adoption à une large majorité de cette loi en 2015. Cela a été une étape de plus pour faire évoluer les mentalités et à termes la possibilité d’autoriser l’euthanasie pour des cas bien particulier et de manière très encadrée. En effet, pour un sujet de société aussi sensible, tant pour le malade et la famille que pour les équipes médicales, la fin de vie mérite de laisser du temps au temps et de mener des réflexions dépassionnées pour permettre au malade d’être maitre de son destin.

Décidez de votre fin de vie - Crédits Nawak

Décidez de votre fin de vie – Crédits Nawak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s