La sensibilisation : première arme pour lutter contre le cancer

Le cancer est la première cause de mortalité dans le monde et paradoxalement on en parle rarement en espérant surement que l’ignorer voir le nier peut nous en protéger.

Aujourd’hui journée mondiale contre le cancer, c’est l’occasion de sensibiliser la population à ce fléau qui fait plus de morts, que les accidents de la route, que les attentats, que les guerres. Alors même que le cancer se soigne de plus en plus, le dépistage est encore tabou alors même qu’un dépistage précoce peut permettre une véritable guérison par une meilleure prise en charge.

Les personnes confrontées un jour à la maladie sont souvent ensuite mis de côté par la société soit par ignorance soit par peur de la maladie. Personne ne réagit de la même manière face à la maladie, que ce soit les malades ou leurs proches.

En plus de cette épreuve psychologique et ce combat face à ce fléau qu’est le cancer, les malades doivent de plus en plus faire face à une augmentation des coûts de prise en charge des traitements contre les cancers mais aussi d’accessoires paramédicaux (souvent peu ou pas remboursés). Une difficulté que de nombreux malades aimeraient éviter pour pouvoir se concentrer dans leur lutte contre ce cancer.

Campagne contre le cancer - crédits Ligue contre le cancer

Campagne contre le cancer – crédits Ligue contre le cancer

Le cancer n’est pas une fatalité, nous pouvons et nous devons lutter contre son développement et pour que de moins en moins de personne en meurt. Ce combat est d’autant plus dur que certains minimisent les risques encourus. L’exemple typique est hier le président des Républicains qui attaque encore une fois le paquet neutre en minimisant l’impact du tabac en terme de cancer pour contenter quelques industriels et lobbying.

C’est pourquoi nous devons, nous socialistes, être fortement impliquer dans ce combat et pousser les pouvoirs publics à s’investir pleinement dans la lutte contre ce fléau en travaillant sur plusieurs axes :

  • La prévention à travers une sensibilisation sur les risques naturels, les prédispositions et surtout sur les risques extérieurs. C’est pourquoi il est important que les pouvoirs publics encadrent les substances à l’origine de nombreuses cancers. La commission européenne notamment qui dernièrement a encore refusé d’encadrer les perturbateurs endocriniens.
  • La détection à travers un dépistage précoce, facilité et moins institutionnel.
  • Le traitement de la maladie. Ce traitement doit se faire de manière la plus efficace possible, il faut donc que les pouvoirs publics lutte contre les fortes augmentations des prix des traitements mais aussi soutenir les innovations thérapeutiques en matière de cancérologie.
  • L’accompagnement pour aider les malades et leurs proches à surmonter la maladie. Cet accompagnement personnalisé doit être tant psychologique que matériel et ne pas s’arrêter au moment de la victoire contre la maladie mais doit être aussi présent pour la reconstruction des anciens malades et en particulier pour le retour à l’emploi.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s