Attentats de Paris : prenons de la hauteur !

J’ai souhaité attendre la fin du deuil national pour réagir aux évènements de vendredi dernier.

Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand - Crédits photos Ville de Clermont-Ferrand

Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand – Crédits photos Ville de Clermont-Ferrand

Cette hauteur de vue, ce respect des blessés, des victimes et de leurs proches que je me suis imposé comme de nombreux citoyens, certains politiques n’en ont eu que faire. Je pense notamment à des élus d’extrême-droite. Cela ne peut pas nous étonner car la peur et la détresse des gens sont leur fonds de commerce. Je pense aussi à des élus de droite et notamment Nicolas Sarkozy qui, malgré son statut d’ex-Président de la République, n’a eu aucun respect pendant ce deuil national, concorde de notre Nation avec ses différentes sorties de candidat prêt pour 2017.

Ces attaques montrent, encore plus que celle de Charlie Hebdo, une partition de la France en deux.
Il y a ceux qui résistent et qui se battent contre la volonté de division de notre société par des obscurantistes qu’ils soient religieux ou politiques. Ces personnes se sont mobilisées en janvier et se sont remobilisées vendredi à travers les hashtags « Porte ouverte », les dons de sangs, les messages de soutiens de solidarité et de rassemblement.
Il ne faut pas oublier nos forces de sécurité qui ont été encore une fois héroïque au péril de leur vie pour défendre les valeurs de notre pays. Sans eux, la liste des morts aurait été beaucoup plus longue. Nos services de secours, qui ont été très réactifs, ont permis de sauver de nombreuses vies.
Et il y a ceux qui cherchent à utiliser ces évènements à des fins politiques tant électorales que pour fracturer la société en alimentant ses peurs et opposant les gens. Ces personnes ne font qu’attiser les conflits sur nos valeurs. D’ailleurs, ces derniers – plus ou moins officiellement – se réjouissent de ces évènements loin de la concorde nationale du peuple.

La question que j’avais posé en janvier s’impose à nouveau : Pourquoi ces exécutions abominables ? La réponse est simple : parce que nos valeurs, notre mode de vie les dérangeant. Quand, nous, nous aimons la vie, eux la haïssent tout comme ils haïssent les libertés mais aussi l’égalité.

Cette France qui a été attaquée, c’est celle qui aime le sport, qui aime la culture, qui aime la fête, c’est cette France qui vie et que nous aimons tant.
Cette France a surmonté cette nouvelle épreuve grâce à un Président de la République et son gouvernement qui ont su gérer ce nouvel attentat. Notre Président a été à la hauteur dans ce moment difficile en prônant l’unité nationale du pays et en réagissant le plus rapidement possible à ces attaques.

La mobilisation internationale s’est organisée en hommage aux 129 victimes et plus de 200 blessés mais aussi – et surtout – contre le terrorisme et l’obscurantisme, tout en échappant à toutes stigmatisations et amalgames.
Le plus bel exemple de cette mobilisation fut le match amical Angleterre-France de mardi soir lors duquel le stade anglais de Wembley, était paré de bleu-blanc-rouge et de notre devise « Liberté-Egalité-Fraternité ».

Président de la République, François Hollande au Congrès de Versailles - Crédits photos l'Express

Président de la République, François Hollande au Congrès de Versailles – Crédits photos l’Express

« Notre démocratie a triomphé d’adversaires bien plus redoutables, en vérité, que ces lâches assassins. Notre République n’est pas à la portée de méprisables tueurs. »

François Hollande, Congrès à Versailles – 17 novembre 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s