Décès d’Helmut SCHMIDT : l’Europe perd un de ses plus grands défenseurs

Helmut Schmidt

Helmut Schmidt

A la veille des cérémonies du 11 novembre, date de l’armistice de la Première guerre mondiale, l’ancien chancelier allemand, Helmut SCHMIDT, s’est éteint à l’âge de 96 ans.

Homme fort de la République Fédérale Allemande des années 1970, il a prouvé son grand sens de l’Etat, son expertise et sa vision en servant son pays en tant que ministre de la défense puis de l’économie et enfin des finances.

Né à la fin de la Première guerre mondiale et ayant participé à la seconde guerre mondiale, il savait à quel point l’union des peuples européens était primordiale pour notre continent.

Cette grande figure du Social Democratic Party (SPD) et de la social-démocratie européenne a été un des artisans du couple franco-allemand. Il a toujours fait primer l’intérêt européen que ce soit en étant au pouvoir ou dans l’opposition.

Jusqu’à son dernier souffle, il prit la parole pour rappeler à ses concitoyens que c’était dans l’Europe, et non en dehors de celle-ci, que l’avenir s’inscrit. L’Allemagne et l’Europe viennent de perdre une véritable instance morale qui manquera notamment en cette période trouble dans laquelle se trouve le continent européen face aux différentes crises : économiques, environnementales, sociales et humanitaire.

Enfin, je pense forcément aux camarades allemands qui pleurent ce grand homme qui a consacré sa vie à l’Allemagne et beaucoup fait pour l’Europe mais aussi pour son parti.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s