Thiers: une histoire d’amour de plus de six siècles avec le couteau

Couteau géant dans le centre historique de Thiers - Crédits photos A.C

Couteau géant dans le centre historique de Thiers – Crédits photos A.C

Fin octobre j’avais déjà pu parler des couteaux de Thiers dans un article relatant une exposition au Conseil Général.

Cette exposition mettait en avant le territoire thiernois tant industriel qu’artisanal et une entreprise de couteaux très connues et gérées par une femme.

Elle m’avait incitée à aller visiter le musée de la Coutellerie pour mieux comprendre pourquoi un territoire enclavé comme le bassin de Thiers a pu tirer son épingle du jeu en devenant le 1er fournisseur de couteau d’Europe.

Ce weekend de journées européennes des métiers de l’art, je suis donc allé visiter le musée de la Coutellerie de Thiers.

Le musée, pédagogique et instructif, a pour objectif de faire découvrir au plus grand nombre, du plus jeune au plus âgé, l’histoire du bassin thiernois à travers le couteau et ses spécialités locales (travail allongé).

Coutelier couché (spécifique au bassin thiernois) - Crédits photos A.C

Coutelier couché (spécifique au bassin thiernois) – Crédits photos A.C

Dans ce musée qui est atypique étant un conservatoire vivant du patrimoine car au-delà du musée il y a aussi    des ateliers de démonstration et de fabrication, on y découvre aussi l’actuel savoir-faire des couteliers thiernois, mis en avant à partir de 1994, avec la création du couteau « Le Thiers ».

Après cette visite, je suis allée dans la Vallée des Usines et le Creux de l’Enfer : la meilleure façon de ressentir et de comprendre ce qu’ont pu vivre les thiernois au fil des siècles mais aussi observer les traces restantes de cette période faste alliant industrie et artisanat. Cette vallée représente une grande partie de l’Histoire de cette ville et de ce territoire peu propice à tout développement.

Vallée des usines - Creux de l'Enfer à Thiers - Crédits photos A.C

Vallée des usines – Creux de l’Enfer à Thiers – Crédits photos A.C

Après cet après-midi très enrichissante, j’envisage d’aller à la 25ème édition du salon international du couteau d’art et de tradition à Thiers. Elle aura lieu les 16 et 17 mai 2015 pour apercevoir l’ensemble du savoir-faire mondial et français en termes de coutellerie.

 ——– 

Mais à quoi correspond cette manifestation ?

Cette manifestation a pour objectif d’ouvrir les portes de nombreux sites, ateliers, entreprises, dont beaucoup sont habituellement fermés au public pour permettre à chaque citoyen européen de découvrir la richesse des métiers d’arts mais aussi leur patrimoine commun. C’est une manière d’insister sur la nécessité de participer activement à sa sauvegarde et sa mise en valeur pour les générations futures.

Le fil conducteur de ces journées est basé sur une volonté de mettre en avant les matières, les techniques, les démonstrations de savoir-faire, les innovations, les partages, les orientations et les transmissions de ces métiers de l’art et leurs réalisations pour notre patrimoine commun.

Pour les professionnels, ces journées sont une aubaine car elles permettent de  se faire connaître du public et par de possible futurs clients, de se développer économiquement, d’améliorer leurs visibilités grâce à la communication mise en œuvre et  d’échanger et partager avec les visiteurs.

Affiche "Les journées européennes des métiers d'art" - Crédits photos A.C

Affiche « Les journées européennes des métiers d’art » – Crédits photos A.C

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s