70 ans de la Libération de Clermont-Ferrand: un devoir de mémoire pour que cela ne se reproduise plus jamais

Article publié sur facebook le 27 août 2014

Aujourd’hui avait lieu à la commémoration des 70 ans de la libération de Clermont-Ferrand, à laquelle j’étais présent.

Commémoration de la Libération de Clermont-Ferrand - crédits A.C.

Commémoration de la Libération de Clermont-Ferrand – crédits A.C.

La population clermontoise s’est déplacée nombreuse et notamment beaucoup de jeunes. Ces jeunes, qui sont souvent décriés, qui soit disant ne s’intéressent à rien, étaient pourtant présents pour commémorer, au-delà de la Libération, la lutte contre l’intolérance, le racisme que certains essaient de propager même 70 ans après. Comme quoi, nous les jeunes, nous nous intéressons au passé pour préparer notre avenir.

 A titre personnel, j’ai eu la chance il y a quelques années de participer au concours national de la Résistance et de la Déportation. A l’issu du concours, le comité départemental, qui l’organisait dans le Puy-de-Dôme, a récompensé quelques participants, dont je faisais partie, en nous accompagnant au Mont Mouchet (Haute-Loire), un haut lieu de Résistance dans la région. Ce fut un moment privilégié pour parfaire ma connaissance de cette Histoire, notre Histoire.

 Je ne peux que souhaiter qu’en cette année de commémoration, ce devoir de mémoire, de transmission de l’histoire de notre pays et de l’Europe soit rendu accessible au plus grand nombre et que de nombreux autres jeunes aient la chance que j’ai eu de pouvoir approfondir mes connaissances sur ce dramatique pan de notre Histoire commune. C’est pourquoi, je suis pour que ce concours national de la Résistance et de la Déportation soit démocratisé et non plus seulement proposer par certains enseignants.

 Je souhaite que les collectivités et l’Etat soutiennent les associations mémorielles afin qu’elles interviennent dans les écoles pour sensibiliser les jeunes. Je pense aussi que les pouvoirs publics, doivent soutenir les voyages scolaires organisés sur des lieux de mémoire, permettant une meilleure compréhension et assimilation de l’Histoire. Enfin, je fais le vœu que les enseignants se mobilisent et soient soutenus pour accompagner leurs élèves aux différentes commémorations, même un jour férié.

Publicités

Une réflexion sur “70 ans de la Libération de Clermont-Ferrand: un devoir de mémoire pour que cela ne se reproduise plus jamais

  1. Pingback: Cérémonies du 8 mai : pour que l’Histoire ne se répète pas | Le Blog d'Anthony Courtalhac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s