Renforçons le combat contre le SIDA et sa banalisation

Article publié sur facebook le 8 avril 2014

L’édition 2014 de SIDACTION, vient de se terminer. On annonce 5 millions d’euros de promesses de dons, un chiffre conforté (stable par rapport à 2013) après une nette baisse en 2012.

 Nous pouvons nous féliciter pour ce regain de dons en faveur de la lutte contre le SIDA mais nous ne devons pas oublier le triste constat qu’est la banalisation du SIDA chez les jeunes.

 En effet, les jeunes se protègent de moins en moins souvent (42 % des jeunes Européens ont eu des rapports sexuels non protégés avec un nouveau partenaire en 2011 contre 36 % en 2010) parce qu’ils sont désinformés ou en arguant qu’ils font confiance à leur partenaire, voir même plus étonnant que la fille prends la pilule.

 Le travail de sensibilisation doit s’accentuer, être encore plus intensif et ne pas être le seul fruit des associations qui font un travail extraordinaire tout en étant financées à 97% par des fonds privés.

& BraiseZ, CC BY-NC-SA 2.0

& BraiseZ, CC BY-NC-SA 2.0

 C’est pourquoi nous devons, nous socialistes, pousser les pouvoirs publics à s’investir pleinement dans la lutte contre ce fléau en travaillant sur deux axes :

 – La sensibilisation des jeunes : 

Poursuivons en adaptant les actions éducatives qui intègrent  la prévention et le dépistage du VIH/SIDA et IST dans les collèges, les lycées et les universités. Ces actions ne seront efficaces qu’avec des réunions participatives d’informations qui permettent véritablement d’échanger et d’adapter le discours en fonction du discours des jeunes sensibilisés.

 – La communication : 

Utilisons les nouvelles technologies pour interpeller les jeunes, soyons présents sur les nouveaux supports de communications pour être le plus efficace possible en plus des campagnes de sensibilisation et d’information qui pourront être lancées plusieurs fois par an.

Par exemple, en plus de mieux gérer le réseau de distributeurs de préservatifs, pourquoi ne pas imaginer un système de géolocalisation des lieux où il est possible de se fournir en préservatifs ?

Tous cela aura pour objectif de permettre aux jeunes de faire des choix éclairés et responsables en ayant la possibilité de mieux connaitre le VIH et les IST pour changer leurs habitudes et comportements parfois à risques.

 Le VIH et les IST ne sont pas une fatalité, nous pouvons et nous devons tous lutter contre leur développement. Cela ne passera que par un développement d’actions publiques en partenariat avec les associations, qui ont de plus en plus de difficultés à agir sur le terrain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s